Qu'est donc donc l' "Attachement" ou le "Lien" ?

  Au cours des trente dernières années, plusieurs recherches tendent à démontrer que le besoin primordial du jeune enfant s’avère d’établir un lien stable et sécurisant avec une figure maternelle répondant à ses besoins. C'est BOWLBY qui propose le terme d’« attachement » pour désigner le lien particulier unissant l’enfant à la figure maternelle.

Ce lien particulier à la figure maternelle, que BOWLBY nomme donc « attachement », nous préférons l'appeler

« lien maternant », pour les raisons exposées dans la page principale du sujet : « Attachement ou Lien ».

La théorie de l’attachement de BOWLBY considère la tendance à établir des liens affectifs étroits comme un élément essentiel à la survie de l’être humain. Selon BOWLBY (1969), l’attachement à la figure maternelle servirait de base de sécurité à l’enfant pour explorer l’environnement. Dès la petite enfance, l’enfant développerait un modèle d’attachement particulier en fonction de l’attitude de la figure maternelle à son égard.

BOWLBY prétend que ce lien d’attachement en devenant intériorisé, servirait par la suite de modèle à toutes les relations intimes et sociales de l’individu.

Au départ, même si le parent est « adéquat » (« tuteur de résilience », comme dirait Boris CYRULNIK),

il est évident que l' « accordage » ne se fera pas d'emblée.

Ainsi, le parent, souple (c'est à dire non psychorigide), devra s'adapter et pouvoir se remettre en question.

S'il y réussi, il passe avec l'enfant à l'étape suivante.

Dans certains cas, cette « route » devra se répéter plusieurs fois, par essais-erreurs si les relations sont plus difficiles mais que le parent, averti et restant souple, devra persévérer dans son comportement et sa remise en question pour parvenir à la compréhension de son échec.

Si nous mettons systématiquement l'expression figure maternelle en italique, c'est bien pour signigfier qu'il

s'agit bien d'une figure mais que peut investir non seulement la mère, mais d'autres personnes qui satisfassent l'enfant dans son besoin primaire (comme le sont ceux de nourrissage et de soin)

de ce que nous appelons le « lien maternant ».


(À suivre).

CLINIQUE DE L'ADOPTION®—RÉSEAU DES ÉPIS MÊLÉS­®—CLINIQUE DE L'ATTACHEMENT© A.S.B.L. (TVA N° BE-0899.099.532 RPM BRUXELLES)

CODE NACE BEL 86904 R - Activités relatives à la santé mentale, sauf hôpitaux et maisons de soins psychiatriques.

Les signataires des articles sont seuls responsables de leurs contenus. Site créé le dimanche 30 juin 2008 et en évolution quasi quotidienne ! Venez-y fréquemment pour lire ses mises à jour !

Les appellations « CLINIQUE DE L'ADOPTION»® © ™ et «CLINIQUE DE L'ATTACHEMENT» © sont des marques protégées par copyright et/ou par l'OBPI (n° 0873530)

Tous droits réservés © P.Roggemans, entoileur.

  «CLINIQUE DE L'ADOPTION» ®© «RÉSEAU DES ÉPIS MÊLÉS»®© (La CLAREM ©) Clinique de l'Attachement ©. A.S.B.L. « Une chose est sûre : si un psy vous assène des certitudes sur les troubles mentaux, c'est qu'il a besoin de soins » (J.-F. MARMION in Sciences Humaines - Grands Dossiers n°28 09-10/2012 'L'Histoire des Troubles mentaux ')

«Troubles de l'Attachement», du «Développement Dysharmonieux. Lutte contre les adoptions injustifiées et les trafics d'enfants. « Ce qu'on ne veut pas savoir de soi-même finit par arriver de l'extérieur comme un destin. » Carl Gustav Jung, Psychologue et Psychanalyste